Après une looonnguuue pause je reviens ici te parler d’un sujet qui je pense, fera éco à plusieurs personnes :

le submergement.

Que se soit dans sa vie professionnelle ou dans sa vie personnelle, on peut se sentir submergé. Submergé par ses sentiments, par le temps ou encore parce qu’on ne sait pas faire « comme il faut ».

Dans n’importe lequel de ces cas de figure on s’atèle à toutes nos tâches quotidiennes à la fois plutôt que de faire un pas après l’autre, ou à l’opposé on finit par procrastiner et se sentir encore plus submergé par le manque de temps.

Se sentir submergé peut avoir plusieurs effets négatifs. Non seulement le ressenti personnel de ne plus savoir où donner de la tête mais il y a aussi le côté qu’on ne voit pas mais que l’entourage voit bien, lui.

Lorsque cet état de submergement s’est installé depuis trop longtemps, cela engendre un certain lâcher prise qui est une pente descendante qui nous amène à se laisser complètement aller, à s’oublier. On ne prend plus soin de soi et surtout on ne se connecte plus au moment présent, ce qui nous renferme dans une sorte de bulle négative et nous empêche de nous abandonner aux autres sentiments qui nous traversent.

C’est un sentiment que j’ai bien connu ces derniers temps, une des raisons pour lesquelles je n’ai plus « pris le temps » de m’occuper de mon blog. J’avais l’impression que ma tête aller exploser, qu’entre le travail, les tâches quotidiennes, mon blog, les rendez-vous à l’extérieur, je n’arrivais plus à me poser et à souffler ne serait-ce que 5 minutes.

Pourtant cela ressemble à la vie de madame et monsieur tout l’monde et bien pas pour moi. Je ne trouvais pas que j’avais « les épaules » pour porter tout ça. Par moment j’avais envie de tout plaquer pour partir quelque part, louer un gîte à la campagne et basta ! ^^
J’avais l’impression que tout était « en trop » et mis à part ça je ne me voyais pas descendre et descendre cette pente qui aller m’amener vers cet état végétatif et fermé. C’est mon entourage qui me l’a fait remarqué. Bien entendu il a été compliqué de m’en rendre compte car on ne se voit jamais comme les autres nous voit.
Je ne voyais pas à quel point cela se voyait de l’extérieur, moi qui pensais que ce surplus n’étais que dans mes pensées.

🙅‍♀️ FAUX !

J’ai donc envie de te proposer quelques clés pour prévenir de ce submergement :

  • déléguer / demander de l’aide : l’une des première chose à faire quand on commence à courir dans tous les sens. Accepter de faire une pause sur son blog si on ne peut pas assumer pour l’instant. Demander à Choubi de s’occuper des courses ou du ménage cette semaine. Appeler sa famille ou un ami pour lui dire qu’on commence « à chier dans la colle ». Cela te permettra déjà d’en prendre conscience et c’est important que ton entourage soit au courant pour pouvoir prendre soin de toi et te dire quand tu dois te poser et prendre du temps pour toi.
  • les fleurs de Bach : je ne suis pas pro-médicaments mais si tu peux prendre des petits boosts naturels comme des fleurs de Bach, des vitamines ou même prendre le soleil en pleine face et/ou te faire masser, cela te permettra de te détendre et de lâcher prise.
  • prendre du temps pour soi : j’en ai fais un article mais il est toujours bon de se remettre en tête ce qui est bon pour soi !
  • dire non : non aux 20 minutes de plus au boulot parce que tu t’étais promis de finir ça avant de partir, non pour maintenir ce rendez-vous car tu avais promis mais tu t’endors debout, non à préparer le repas en rentrant tard le soir, on délègue ou on commande !
  • l’écriture : écrire est un bon moyen d’extérioriser et de prendre du recul sur nos pensées et nos ressentis. Je me suis vu reprendre mon carnet des « poubelles mentales », un bon défouloir et ça aide vraiment.
  • passer à l’action : le dernier point que j’ai abordé dans mon cheminement car il m’a fallu un point de vue extérieur pour me rendre compte que oui, faut se bouger. Quand on se sent submergé et qu’on passe du coq à l’âne, au final on à l’impression de tout faire mais finalement on fait pas grand chose. On se disperse sans réellement être efficace.
  • prioriser : définir ce qui est le plus important, ce qui est secondaire et ce qu’on peut mettre de côté quelques temps. Tu verras que si certaines de tes actions sont mises en sourdines quelques temps, le monde ne va pas s’arrêter de tourner. 😉

Ce qui est primordial c’est d’être et de rester bienveillant avec soi-même. Quand on se sent submergé on se sent « comme une merde », on se dévalorise, on se jette la pierre, on est dur avec soi-même. Je suis persuadé que tu ne laisserais personne être aussi dur avec quelqu’un. Alors pourquoi accepté de l’être avec soi ?

Si tu fais en sorte d’être bienveillant avec toi au quotidien, il y aura moins de chances que tu te remette à descendre sur cette pente négative.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :