L’évolution de mon impact écologique

Aujourd’hui j’aimerais partager avec toi les différentes étapes de changement que j’ai réalisée afin de réduire mon impact écologique sur la planète.

Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience qu’il est plus que nécessaire de faire quelque chose pour sauver notre planète et donc de s’investir, chacun à son niveau, et de s’y tenir.

Nous ne sommes pas parfaits, on peut retomber dans de vieux travers mais je me dis qu’ils peuvent être nécessaires pour réintégrer ses valeurs les plus profondes. On apprend toujours de ses erreurs, comme on dit !

Alors c’est parti 😉 !


Se renseigner sur le sujet

Plus on se renseigne, plus on apprend, plus on en prend conscience et plus on se sent concerné. Comment changer ses habitudes et son mode de vie juste comme ça, sur un coup de tête ? Il faut bien qu’une idée vienne de quelque part ?
C’est un peu comme ceux qui jettent encore leur papier par terre. On ne leur a peut-être pas appris tout simplement. Et si on ne leur explique pas le pourquoi du comment, comment voulez-vous qu’ils changent ? 🤷‍

Je pense que tout le monde a, à un moment ou un autre, vu des images, des vidéos, entendu quelque chose sur l’état actuel de notre planète. Juste le fait de vouloir se renseigner un peu plus, d’aller regarder un reportage sur le plastique dans les océans, la fonte des glaces ou la déforestation en Amazonie, c’est s’impliquer d’avantage. Et comment ne pas réagir en voyant de telles choses ?

Se reconnecter à ses valeurs

On a tous des valeurs qui nous tiennent à coeurs. Elles peuvent évoluer avec le temps, d’autres resteront inchangées quoi qu’il arrive. Elles font partie de ce qui nous défini. Elles sont très importantes et doivent être entendues. Parfois on les oublie un peu ou on les mets dans un coin et culpabilisant lorsqu’on en entrave quelques unes.

Il est important de se poser, d’y réfléchir et de peut-être lister ces valeurs qui te tiennent à cœur et d’essayer de voir de quelle manière tu peux les appliquer au quotidien.

Si tu veux en savoir un peu plus sur les valeurs, j’en ai fais un article que tu peux trouver en cliquant juste là 🙂.

Prendre des décisions et s’y tenir

C’est bien beau d’avoir des valeurs et d’en discuter avec les copains, de montrer aux autres que « oui, moi aussi j’m’y intéresse », mais ce qu’il y a d’important c’est de mettre en application ces valeurs.

Tu trouves qu’il y a trop de déchets dans les rues ?
Ramasses les déchets que tu trouves par terre ou de temps en temps prends un sac poubelle, des gants et hop ! Petite session ramassage des ordures.

L’élevage industriel te donne envie de vomir ?
Achète ta viande chez un petit producteur, local et de meilleure qualité ou arrête de manger de la viande.

L’industrie du textile te fait rager ?
Réduit tes achats, n’achète plus tes vêtements en fast-fashion, privilégie les articles de seconde main, prends soin de tes affaires, répare-les, recylcle-les, achète des vêtements de meilleure qualité et qui respecte l’environnement (OEKO-TEX, made in France, GOTS, Eco Cert, PETA Approved Vegan, etc…).

Je sais, dis comme ça on a l’impression que c’est simple et puis je t’entends me dire « ouais enfin c’est pas parce que les gens sont cons et qu’ils jettent leur saletés par terre que je dois ramasser » ! Bah je sais bien mais bon, si on commence comme ça, on a pas fini ! Et puis c’est ta façon à toi de prendre position et de mettre en application ces valeurs. 💪💪💪

Commencer par le plus facile

Je ne sais pas par quoi tu as pu commencer pour réduire ton impact écologique, mais moi j’ai commencé par ma salle de bain.
Ca faisait un moment que je voyais sur Instagram ou autres blogs, ce mouvement pour passer au zéro déchet et donc de réduire au maximum ses produits de beauté, de faire son dentifrice soi-même, sa lessive, etc.

J’ai commencé par ma salle de bain car c’était pour moi la pièce où il y avait le plus de produits « non nécessaires ».
Toutes ces crèmes, ces vernis à ongles, ces fards à paupières, mascara, shampoing, sels de bain, savons, rouges à lèvres, pinceaux, blush, fond de teint, crème teintée, masques, patchs, brosses, ciseaux, accessoires pour sèche-cheveux… Dont on ne se serre pas en plus !
La catastrophe. Pour ce qui était des vernis, fards à paupières encore neufs, jamais utilisés mais que je gardais quand même « au cas où », j’ai fini par les donner. Tout ce qui était crèmes, sels de bain ou shampoing j’ai décidé de les utiliser jusqu’au bout et de ne plus en racheter. C’est un peu idiot de jeter ces produits car je trouve que ça reste du gâchi, mais ne plus racheter n’importe quoi, c’est cette action qui aura du sens par la suite.

Il est bien sûr évident qu’il faudrait arriver à faire ça dans toutes les pièces de la maison. Mais personnellement je trouve que ça a été une des tâches les plus facile à faire pour réduire mon impact écologique. En plus de ça, ça prend pas mal de temps et ça permet de bien prendre conscience de ce que ça représente. Une fois intégré, ça ne bougera plus, promis 😉.

Redéfinir ses lieux de consommation

Comme expliqué juste au dessus, il est important de bien choisir ses produits, que ce soit alimentaires, vestimentaires ou autres.
Quoi de plus agréable que de choisir de bons produits dans l’épicerie locale du quartier, d’avoir des vêtements qui durent plus d’une saison ou du mobilier qu’on peut garder toute sa vie !

Même si on ne roule pas tous sur l’or, je trouve qu’il y a plus d’intérêt à acheter un t-shirt à 40 euros d’une marque éco-responsable qui sera plus robuste et donc qu’on gardera plus longtemps, qu’un t-shirt de mass market qui va se détendre, perdre de sa couleur et s’abimer au bout de quelques mois seulement.

J’ai également remarqué qu’en achetant mes aliments au marché chez de petits producteurs ou dans des épiceries bio et locales, ça me coûte certes un peu plus cher mais j’achète aussi beaucoup moins et certains aliments peuvent s’utiliser dans beaucoup de préparations différentes (comme les graines, les céréales, etc…).

Et puis personnellement je préfère de loin donner mon argent à des gens qui s’engagent dans la même direction que moi plutôt que dans de gros groupes qui ne partagent pas mes valeurs.

Le Do It Yourself

On en a vu passer des recettes DIY sur comment faire sa propre lessive, ses tablettes de lave-vaisselle, son nettoyant toutes surfaces, son savon, son shampoing solide, son dentifrice et bien d’autres.
Même si effectivement j’ai aussi sauté le pas et réalisé quelques unes de ces recettes, je n’ai pas été convaincu sur tous les points.

Un de mes collègues de travail, qui partage le même intérêt que moi pour l’écologie, m’a fait remarqué qu’en fabricant certains de mes produits, j’achetais beaucoup d’ingrédients différents pour faire quelques recettes. Soit d’un même produit donc j’en avais pour quelques temps, soit utiliser ces mêmes ingrédients pour faire plusieurs produits. Et là ça a fait tilt dans ma tête. Je me suis rendue compte que oui j’avais enfin des produits non polluants mais finalement je me retrouvais quand même avec beaucoup d’emballages en plastique, et donc, pas si écolo que ça.

Outre le fait que certaines recettes se sont aussi avérées très peu efficace, j’ai pris la décision de fabriquer uniquement quelques recettes moi-même comme mes produits nettoyant (dont je t’ai donné la recette dans cet article) mais aussi ma lessive.

Pour ce qui est produits de beauté ou dentifrice, je dois admettre que je préfère passer par de petites entreprise comme Un monde vegan, Clémence et Vivien, Les savons de Joya ou encore Lamazuna. Certains emballages sont en carton, les ingrédients d’origine naturelle et non testé sur les animaux. Que demander de plus !

Encore une fois mon impact écologique est réduit plutôt que d’acheter 5 produits pour n’en faire qu’un seul et ça profite aux petites entreprises qui en ont besoin. 👍

Petit rappel : On priorise les commerces de proximité à la livraison à domicile ! Je suis sûre qu’il existe une petite boutique pas loin de chez toi qui propose ce type de produits. C’est le cas de mon épicerie préférée : Bulko, qui propose différentes marques de ce type.

Pour aller plus loin

Encore un changement auquel on ne pense pas tout de suite mais qui a pourtant beaucoup d’impact, c’est de choisir où part son argent. Je m’explique.

Que ce soit les grands groupes alimentaires, les banques ou encore les fournisseurs d’énergies, notre argent va bien quelque part ?

On a déjà entendu que certains hypermarchés se fournissaient chez des producteurs peu scrupuleux, qui ne respectaient pas les normes d’hygiène, le traitement des animaux etc…
Que certaines banques investissent dans l’armement et que certaines marques de vêtements sous-traitent dans des pays où les conditions de travail sont déplorables.

Aujourd’hui on a aussi le choix de faire bouger les choses en donnant notre argent à ceux qui rejoignent nos valeurs. Ou du moins, ceux qui s’en écartent le moins.

Il y a quelques mois j’ai changé de fournisseur d’électricité et de gaz. J’étais dans l’un des leader du marché et j’ai opté pour un fournisseur d’énergie renouvelable, dans une petite entreprise et qui me rappelle de temps à autre par mail, où va mon argent. J’ai eus plusieurs fois des conseils en ligne et ils sont très transparents, accessibles et sympathiques. Bien entendu, il en existe plusieurs mais en voici quelques uns si ça t’intéresse 😉 :

Cela étant, il s’agit tout de même de démarches qui peuvent être plus ou moins contraignantes (changement de compte bancaire, frais de clôture de compte, …) mais une fois fait, bah ça donne du baume au cœur et je peux t’assurer qu’on est plutôt fier de soi ! 😌

Moi qui n’achète quasiment plus de neuf mais uniquement de seconde main, qui achète local, de saison et qui change de comptes pour appuyer d’avantage mes valeurs, je suis plutôt contente !


Il ne tient qu’à toi de mettre en place tous ces changements, encore une fois à ton rythme, en fonction de tes capacités, de tes besoins, de ta manière de fonctionner au quotidien, mais une chose est certaine :

Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’Humanité.

 

signature fin d'article
logo bisou caresse

2 commentaires sur “L’évolution de mon impact écologique

  1. Tes conseils sont parfaits! Donner son argent là ou les valeurs sont les nôtres… C’est tellement ça! Merci pour ce bel article, je redirigerai les copines qui veulent changer leurs habitudes et qui ne savent pas par où commencer vers celui-ci, c’est sûr, bravo 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s