Pause lecture !

Comme je te le disais dans mon dernier article, l’une de mes occupations fétiche depuis le début du confinement reste la lecture.

Dans le lit au réveil avec ma tasse de café, en boule sur le canapé après le repas, sur la terrasse en fin d’après-midi pour profiter des rayons du soleil…

Comme je réduis de plus en plus les livraisons, quel quelles soient, je n’ai pas commandé les derniers livres que j’aurai aimé avoir durant ce confinement.

Par contre, et je pense que c’est le cas de tous le monde, je dis bien TOUT LE MONDE, on a tous dans notre bibliothèque des livres que nous n’avons jamais lu.

Je me souviens que dans le livre de Marie Kondo sur la magie du rangement, elle abordait le passage du tri des livres en disant que si un livre était sur une étagère depuis le moment où on l’a acheté ou qu’on nous l’a offert, on ne le lira jamais (ou quasiment jamais).

Eh bien je suis contente d’en avoir gardé quelques uns après ma vague de tri ! Car même si relire certains livres qu’on a bien aimé reste toujours agréable, j’avais envie de nouveauté. Donc lors de la première semaine de confinement, je me suis installée en tailleur, face à ma bibliothèque et j’ai sorti 3 livres que je n’avais encore jamais lu.
Il n’y a pas vraiment de raisons particulières pour ne jamais avoir ouvert ces livres donc c’était l’occasion de m’y plonger.

Dans ma sélection, nous avons :

  •  Amélie Nothomb – Stupeur et tremblements
  •  Fabcaro – Le discours
  •  Audrey Basset – Cock N Roll

 

Let’s go pour les résumés et mon avis perso 😉 !

 

Stupeur & tremblements

Amélie Nothomb

9782253150718-475x500-1

Résumé :

Mais que diable Amélie-san allait-elle faire dans cette galère ? C’est la question qu’on se pose en découvrant l’invraisemblable traitement auquel la jeune narratrice, double à peine voilé de l’auteur, est confrontée lors d’un emploi de quelques mois au Japon.

Embauchée par la compagnie Yumimoto, Amélie espère bien pouvoir faire ses preuves dans ce pays qui la fascine tant depuis qu’elle y a séjourné enfant. C’est sans compter sur la subtilité des règles tacites qui régissent la société japonaise, sans compter encore sur le mépris de Mlle Mori, sa supérieure. Les humiliations et les vexations se succèdent et la soumission s’installe : Amélie pensait être traductrice, elle finira dame pipi de l’entreprise.

ils-faisaient-quoi-en-1990_552455

Ce que j’en ai pensé :

Je n’avais encore jamais lu aucun livre d’Amélie Nothomb jusque là, sans aucune raison apparente. Je m’attendais à quelque chose de tellement étrange qu’en lisant les premières pages, j’ai été surprise d’autant de réalisme et de simplicité.

L’histoire, comme racontée plus haut, parle d’une jeune femme travaillant au Japon dans une grande entreprise et ne sait pas trop finalement où elle met les pieds. Elle enchaîne bêtise sur bêtise et perd de plus en plus de confiance en elle, malgré son caractère bien trempé.

Je ne m’y attendais pas, mais j’ai lu ce livre très rapidement. Même si l’histoire peut paraître assez banale, sa manière d’écrire nous immerge complètement dans son univers.

Peut-être parce que je manque aussi de confiance en moi, et que de la voir se sous-estimer sans cesse tout au long de l’histoire m’a donné comme un effet miroir.

Ne vous laissez jamais marché sur les pieds 😉 !

 

Le discours

Fabcaro

61EiNwKa6HL._SX195_

Résumé :

« Tu sais, ça ferait très plaisir à ta soeur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. »Â 

C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex.

Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleurs comédies romantiques. 

Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.

capture_d_e_cran_2019_09_24_a__16.03.02

Ce que j’en ai pensé :

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des livres de Fabcaro, et pour cause ! C’est ma révélation de ces dernières années (entre autres). Cet humour complètement décalé, on lis ces livres d’une traite car c’est impossible de s’arrêter avant la fin.

Pour celui-ci, c’est différent. Il s’agit d’un récit et non d’une bande dessinée, comme ça a pu être le cas dans les derniers dont je vous ai parlé juste ici .

Le ton est drôle dès les premières pages. On imagine très bien le repas de famille avec les éternelles anecdotes qui sont toujours les mêmes, les plats qui s’enchaînent autour de discutions aussi insignifiantes les unes que les autres, les fameux « je ne t’en sers pas, tu n’aimes pas ça de toute façon », alors qu’on n’a jamais dit qu’on n’aimait pas les champignons… Bref, repas en famille quoi ^^ !

Mais au fur et à mesure de la lecture on se rend bien compte que le personnage principal (Adrien), n’est pas au mieux de sa forme. Il ressasse les mêmes choses sans arrêt, ne s’exprime pas car il n’y voit pas un grand intérêt, bref pas très engageant !

Du coup, ce personne qui me faisait vraiment rire dans une première partie, avec son côté sarcastique, a fini par m’agacer un peu. Comme on se trouve plus ou moins dans ses pensées tout le long du livre, on aurait envie de lui dire à un moment donné : « Oui bon ça va ! Arrêtes de d’plaindre maintenant ».

Je pense que c’est voulu, car à la fin du livre j’ai eus envie de passer à autre chose, arrêter de se plaindre sans cesse (parfois on ne s’en rend même plus compte) et de voir les prochains repas de famille différemment 😜 !

 

Cook n’ Roll

Audrey Basset

antique-globe-north-america

Résumé :

Lassés de cuisiner toujours les bons vieux plats de grand-mère ? Envie de mettre un peu de son, un peu de peps, un peu de rock dans votre assiette ?

Ce livre est fait pour vous. De l’apéro Smith à l’ac/desserts, vous apprendrez l’art de faire danser les papilles dans un rythme effréné !

Bon appétit bien sûr !

Ce que j’en ai pensé :

Un livre de cuisine qui change un peu ! Avec autant du salé, que du sucré, des cocktails, des p’tits grignotis apéritif et le tout avec une note de rock.

Ce que j’ai bien aimé c’est l’originalité des titres de chaque recettes, certaines vraiment bien trouvées, et un coup de 💘 pour le cocktails Gin Morrison ! 🍹

cookn-roll2

On termine avec quelques images de ces succulentes recettes et je vous dit à dimanche prochain !!

cookn-roll8cookn-roll6-1024x683cookn-roll5

source photos : LM Magazine

 

signature fin d'article

logo bisou caresse

4 commentaires sur “Pause lecture !

  1. Merci pour ces jolis partages livresques !
    J’avais lu la quatrième de couverture de « Stupeurs et tremblements » il y a quelques mois. Le thème me semblait intéressant mais l’écriture d’Amélie Nothomb me paraissait aussi étrange, très particulière. J’avais peur de ne pas rentrer dans son univers. C’est donc avec grand plaisir que j’ai découvert ton avis qui me rassure !
    Belle journée.

    J'aime

  2. Merci pour cet article !
    J’adore lire également et ma pal est bien remplis ( je me sens coupable mdr mais je continue d’acheter ) Sinon j’adore Amelie Nothomb, c’est vrai que son écriture est particulière mais c’est addictif !
    Bonne Journée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s