bien-ĂȘtre

La gratitude

 

photo2

Aujourd’hui je vais te parler d’un sujet qui me tient Ă  cƓur. La gratitude. Un mot dont j’ai rĂ©ellement compris le sens ces derniĂšres annĂ©es ainsi que toute son importance.

Quand j’Ă©tais petite on me qualifiait souvent d’enfant timide, observatrice et qui ne parlait pas beaucoup. J’ai souvent pensĂ© que c’Ă©tait un dĂ©faut. Je ne m’exprimais pas assez, ne donnais pas ou peu mon avis de peur d’ĂȘtre jugĂ©e ou que mes propos soient bĂȘtes Ă  entendre.
Aujourd’hui je comprends que c’est une qualitĂ© que beaucoup de gens ne prennent pas le temps de dĂ©velopper.

phrase43

La gratitude c’est voir les instants prĂ©sents et passĂ©s, les observer, les remercier et surtout savoir en profiter.

Beaucoup de gens voient les aspects nĂ©gatifs de leur vie : les Ă©checs, le manque d’argent, les tĂąches Ă  accomplir, le temps qui passe en ayant pas pu faire tout ce qu’on voulait. Toutes ces choses mises bout Ă  bout nous font ressentir un manque de confiance en nous, une culpabilitĂ© ou mĂȘme de l’insatisfaction dans notre vie.

On passe souvent Ă  cĂŽtĂ© de bons moments ou de petites choses qui paraissent insignifiantes sur le moment, car les problĂšmes du quotidien prennent beaucoup de place dans notre tĂȘte, mais ces petites choses ont toute leur importance et il faut savoir les mettre en avant pour contrebalancer cet aspect nĂ©gatif.

IMG_2995

Sentir la chaleur des rayons du soleil se poser sur ton visage, le goĂ»t de la tarte aux pommes encore chaude que ta grand-mĂšre vient de sortir du four, le regard de ton amoureux lorsque tu te pomponne pour sortir, le rire de ta meilleure amie quand tu viens de faire une blague pas drĂŽle
 Toutes ces petites choses, simples, mais qui arrivent toujours Ă  t’Ă©merveiller de la mĂȘme façon. Parce que ces moments sont prĂ©cieux et qu’ils t’apportent du bien-ĂȘtre si tu y fais attention.

Je regarde souvent des vidĂ©os TED (toi aussi tu es accros ? ^^), de confĂ©rences sur divers sujets que j’ai dĂ©couvert grĂące au blog d’ElĂ©onore Bridge (de loin ma bloggeuse prĂ©fĂ©rĂ©e 🧡).

Je suis tombée sur la conférence de Florence Servan Schreiber qui parle de la gratitude (tu peux toi aussi la regarder en cliquant ici).
En parlant d’un moment douloureux de sa vie personnelle (la perte de son cousin), elle explique les bienfaits de la pratique de la gratitude. Plusieurs Ă©tudes ont Ă©tĂ© menĂ©es sur ses bienfaits et l’impact que cela pouvait avoir sur une vie.
Sur l’aspect psychologique, la gratitude nous rend plus heureux, plus vivants et nous relie d’avantage au monde extĂ©rieur et donc vers les autres.
D’un aspect relationnel, elle nous permet de nous sentir moins seuls, car l’Ă©merveillement que l’on peut ressentir provient toujours de l’extĂ©rieur.
Pour ce qui est de l’aspect physiologique, elle nous ferait gagner en longĂ©vitĂ©. Prendre le temps de s’arrĂȘter un instant pour s’Ă©merveiller sur les petites choses de la vie nous feraient vivre plus longtemps et nous rendrait plus heureux.

Suite Ă  ses recherches elle a elle-mĂȘme dĂ©cidĂ© de faire le test et d’essayer de repĂ©rer dans une journĂ©e, 3 interactions. Elle a d’ailleurs proposĂ© ce test Ă  toute sa famille. Son fils, le plus jeune, a eut beaucoup de mal Ă  s’exprimer et Ă  trouver 3 interactions par jour.
Tu as peut-ĂȘtre toi aussi, une personne de ton entourage qui a du mal Ă  profiter de l’instant prĂ©sent, qui pense toujours Ă  ce qu’il doit faire aprĂšs, qui a son nez fixĂ© sur son tĂ©lĂ©phone et qui lors d’une balade pense toujours du trajet entre le point A et le point B.

MĂȘme encore aujourd’hui, lorsque je pars voir mon pĂšre Ă  la campagne et qu’on se balade en forĂȘt, que j’ai ma tĂȘte rentrĂ©e dans mes Ă©paules sous des couches de vĂȘtements (parce que je suis une fille de la ville et que dans les hauteurs de la campagne on se les pĂšlent ! ^^), il finit toujours par s’arrĂȘter pour regarder le paysage et me donne une tape dans le dos en me disant : « Regarde comme c’est beau
 Allez ! Respire Ă  pleins poumons ma fille, ça fait du bien ! ».
Alors que moi je me gĂšle les miches mĂȘme avec le manteau super Ă©pais que ma grand-mĂšre m’a prĂȘtĂ©, et que je pense au chocolat chaud qui me rĂ©chauffera en rentrant ^^.

Aujourd’hui je profite de ces instants en le prenant dans mes bras et en lui disant : « t’as raison. On est bien lĂ . ».

Si tu te sens submergĂ©(e) et que tu as besoin d’aide pour repĂ©rer ces moments de gratitude, Florence propose 3 niveaux pour les repĂ©rer :

  1. Les 3 kiffs : au moment du repas, oĂč Ă  tout autre moment de la journĂ©e oĂč tu te retrouve en famille, avec ton amoureux ou avec des amis, profite de ce moment pour partager 3 moments de ta journĂ©e que tu as apprĂ©ciĂ©. Ca peut ĂȘtre un fou rire avec un collĂšgue de travail, un coup de fil reçu qui t’as fait plaisir, un mot gentil que t’a dit la boulangĂšre ou une personne dans le bus. MĂȘme si ça parait bĂȘte, c’est un moment agrĂ©able de ta journĂ©e.
  2. Le carnet de gratitude : si tu as du mal Ă  parler de ça Ă  ton entourage ou que tu n’as pas forcĂ©ment une personne avec qui converser, prends toi un petit carnet ou un bloc notes, et au moment du coucher prends le temps de rĂ©flĂ©chir Ă  ta journĂ©e et de noter chaque petits moments que tu as apprĂ©ciĂ©, qui t’ont fait plaisir. C’est important de le faire juste avant de t’endormir, quand tu as posĂ© ton livre ou fini ton fil d’actualitĂ© Instagram, car dans ton sommeil, ton inconscient retiendra plus facilement ces instants positifs.
  3. La lettre de gratitude : Auparavant, Ă©crire des lettres servaient Ă  prendre des nouvelles des gens qu’on aime. Parfois, mettre des mots sur ce qu’on ressent peut ĂȘtre trĂšs douloureux et trĂšs difficile Ă  faire. Mais ça peut aussi ĂȘtre un moyen de dire Ă  nos proches qu’on les aime. J’ai Ă©cris quelques lettres dans ma vie et souvent pour des raisons diffĂ©rentes mais ce qu’il en est ressorti Ă©tait Ă  chaque fois positif. J’Ă©cris de temps Ă  autre Ă  ma meilleure amie car je sais qu’elle ne s’y attend pas et attend plutĂŽt un coup de fil de ma part pour se raconter nos derniĂšres aventures. Ca fait toujours plaisir de recevoir un petit mot, une pensĂ©e, dans sa boĂźte aux lettres, autre que les factures et pubs quotidiennes ^^.
    J’ai Ă©cris deux lettres, trĂšs douloureuses Ă  mon pĂšre et Ă  ma mĂšre. Pour leur dire ce que j’avais sur le cƓur, leur parler de mon enfance, de l’idĂ©e que je me faisais de l’un comme de l’autre. J’avais peur de leur rĂ©action. Ca a Ă©tĂ© dur pour eux mais je ne regrette rien aujourd’hui, car ça n’a fait que renforcer le lien qui nous uni.
    J’Ă©cris aussi Ă  ma petite demi-sƓur, qui occupe la mĂȘme place difficile que moi dans la famille : celle du milieu. On se raconte nos histoires, nos dĂ©boires, nos amours
 MĂȘme si nous sommes loin l’une de l’autre, on arrive grĂące Ă  ces lettres, Ă  cultiver notre relation de sƓurs.Florence a Ă©galement fait le choix, pendant une annĂ©e, de n’offrir aucun cadeau matĂ©riel Ă  son entourage mais plutĂŽt de leur Ă©crire une lettre de gratitude. Elle s’est rendue compte Ă  quel point la tĂąche Ă©tait difficile mais s’est surtout rendue compte de la profondeur des relations qu’elle avait avec chacun. De prendre conscience de ce qu’on serait sans eux.

Comme elle le dit si bien : « La gratitude, c’est vivre sa vie mais en mieux ».

Autre chose auquel on ne fait pas assez attention dans notre vie de tous les jours, c’est de remercier tout ce que l’on a.

Remercier le toit sous lequel on vit, remercier tous les souvenirs de voyages qui gangrĂšnent notre appartement sous forme de bibelots, d’affiches ou encore de rituels qui nous sont chers, d’avoir un amoureux, des amis qui nous suivent depuis longtemps, notre petit animal de compagnie chĂ©ri qui est toujours lĂ  Ă  nous regarder comme s’il ne serait rien sans nous. Toutes ces petites choses qu’on regarde trop souvent par notre Ɠil fatiguĂ© et qu’on ne remercie pas assez.

Je t’ai dĂ©jĂ  parlĂ© de la mĂ©thode Kon Mari pour ce qui est du rangement et du tri dans tes vĂȘtements, mais elle aborde aussi le sujet de la gratitude dans tout ce qu’elle entreprend.

J’ai rĂ©cemment dĂ©mĂ©nagĂ© et un dĂ©mĂ©nagement engage souvent une grande phase de tri. Je ne vais pas te mentir, mĂȘme si je suis du genre Ă  faire le mĂ©nage de printemps Ă  toutes les saisons, il y a toujours du travail quelque part ! ^^

Si tu n’as pas dĂ©jĂ  lu « La magie du rangement » par Marie Kondo, je te le conseille fortement ! Selon plusieurs catĂ©gories (vĂȘtements, livres, objets divers et papiers), elle procĂšde de la façon suivante :

  • sortir tous les objets d’une catĂ©gorie au sol ou sur ton lit
  • les « rĂ©veiller » (les toucher, les regarder)
  • prendre ces objets en mains et se demander s’ils nous apportent de la joie
  • les remercier puis donner ou jeter ceux qui ne nous font ni chaud ni froid, et ranger ceux qui nous rendent heureux

Ca peut peut-ĂȘtre te paraitre bizarre de remercier un objet , lĂ  de but en blanc, mais ça a un bienfait positif pour la suite et enfin te permettre de passer Ă  autre chose.

En triant mes papiers, je suis tombĂ©e sur un dĂ©pĂŽt de plainte que j’avais fais Ă  la pĂ©riode du collĂšge, qui n’Ă©tait pas une pĂ©riode heureuse pour moi. J’ai pris ces feuilles en mains, ai repensĂ© Ă  cette pĂ©riode difficile et me suis dis que si j’en Ă©tais lĂ  aujourd’hui c’est que j’avais Ă©tĂ© forte et que j’ai rĂ©ussi Ă  m’en sortir. J’ai jetĂ© ces papiers Ă  la poubelle et j’ai sentis un soulagement en me disant que c’Ă©tait derriĂšre moi maintenant.

Se sĂ©parer de certains Ă©lĂ©ments du passĂ© nous permettent d’aller de l’avant. Il est important d’y repenser, de voir le chemin qu’on a parcouru jusque lĂ , d’Ă©prouver de la gratitude envers eux et leur dire aurevoir.
Chacun rĂ©agis diffĂ©remment, on peut s’en sĂ©parer facilement, d’autres on besoin d’un quelconque rituel (mettre du sel dessus, le brĂ»ler, le plonger dans l’eau
) pour s’en dĂ©faire.

Pratiquer la gratitude au quotidien est un trĂšs bon moyen pour tendre vers l’optimisme. Par exemple, en rentrant chez toi aprĂšs une journĂ©e de travail, tu peux prendre quelques instants en passant le seuil de ta porte pour observer ta maison. La lumiĂšre qui entre Ă  l’intĂ©rieur, l’odeur du frais ou du plat qui cuit au four, les objets qui te rappellent de bons moments passĂ©s, ce fauteuil que tu as chinĂ© et que tu trouves toujours aussi beau
 Prends ce temps lĂ  pour remercier ta maison, lui dire que tu es heureuse de la retrouver et que tu vas continuer Ă  prendre soin d’elle.

Ce que j’aime faire Ă©galement, c’est faire un roulement d’objets pour lui redonner un coup de neuf ! Changer les affiches dans les cadres, les remplacer par d’autres que j’aime aussi beaucoup et que je suis contente de revoir, mettre d’autres objets en avant sur les Ă©tagĂšres, choisir un vase diffĂ©rent que celui que je prends machinalement, disposer certains meubles autrement, ajouter quelques bougies, fleurs, guirlandes, tapis, selon mon humeur.

La gratitude c’est tout ça en mĂȘme temps. C’est ce moment oĂč tu enfiles une tenue confortable, que tu t’installes dans ton canapĂ© quelques instants pour reprendre possession des lieux, d’allumer une bougie et sentir ce sentiment de bien-ĂȘtre t’envahir et te rĂ©chauffer. C’est profiter de ce moment simple, l’identifier et lui dire merci d’exister. C’est regarder les gens qu’on aime en se disant : « heureusement qu’t’es lĂ  toi
 ». C’est prendre le temps d’observer autour de soi et d’en profiter pleinement.

Si toi aussi tu veux en faire l’expĂ©rience, saches qu’on en ressent les bienfaits au bout de 3 semaines ! Alors prends note de ces petits moments et dis moi ce que tu en as pensĂ© dans les commentaires 😉 .

 

On se retrouve tantĂŽt
Bisou – caresse
template-sticker-600x600

 

 

 

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s