trucs & astuces

Je ne sais pas quoi faire de ma vie !

photo1
Photographie prise par ma talentueuse sœur photographe : Manon Badermann 😉

Qui, et encore plus de nos jours, ne sait pas quoi faire de sa vie…
Je te le demande !
Eh bien moi pour commencer ^^
Si tu as lu mon article sur : Pourquoi j’ai crée un blog ; tu sauras que je suis tout aussi paumée que toi qui me lis actuellement !
On a beau avoir fait de longues études ou s’être arrêté plus tôt, avoir des passions, tester les choses différemment, prendre les devants, se lancer dans des projets… la seule chose qui en ressort c’est l’éternel : «je sais pas».

questions3

Déjà dis-toi que même si tu en fais tout un foin, tu n’es pas seul(e) dans cette situation et que même si certaines personnes trouvent leur vocation assez rapidement, ce n’est pas que tu n’y arriveras pas aussi un jour ! Tu prendras un peu plus de temps, c’est tout.

Depuis toute petite, on m’a toujours dit que j’allais à mon rythme. Je ne savais pas trop comment le prendre mais après quelques redoublements, des déroutes, des activités abandonnées, des changements de direction, j’ai finis par comprendre que OUI, je prends mon temps et finalement c’est pas si mal 😉
J’ai toujours été entourée de gens qui savaient assez vite quoi faire dans la vie. Souvent leur passion s’est transformée en métier (ce qui n’est pas le cas de tout le monde)  et moi je suis toujours là, à pas savoir quoi faire. Grrrrr !

Seulement eux aussi ont fait du chemin, eux aussi ont bossé dur pour y arriver et s’y accrochent même quand c’est pas facile. Il y en a qui doivent creuser plus que d’autres, c’est comme ça. C’est juste que c’est frustrant de se sentir à part quand nous aussi on aimerait trouver «notre truc à nous», pouvoir prendre plaisir à bosser dessus, en parler à notre entourage et avoir le sourire en se levant le matin.
Bien sur je ne suis pas restée plantée là (« Je n’peux pas, je n’sais pas, et je reeeeste plantée lààà » ^^ La folie du blind test quand tu nous tient !) , mes amis on essayé de m’aider tant bien que mal à trouver des petites astuces pour m’aider à y voir plus clair :

  • Le bilan de compétences : certains te dirons que ça a été une révélation, d’autres que ça coûte les yeux d’la tête, d’autres qu’ils en ont fait plusieurs et que ça n’aide pas plus que ça. Pour te dire la vérité je me suis penchée sur le sujet que récemment et comme toute chose que je m’apprête à faire, je prends vite peur. Il ne faut pas. Saches que tu n’as pas forcément besoin de débourser 1500€ pour en faire un, mais que si tu travailles, tu cotises des heures de formation qui s’accumulent et qui peuvent servir à ce genre de projet. Pour ma part j’ai cotisé 43h depuis que je suis sans la vie active, sachant qu’un bilan de compétences en demande 24 étalées sur 2-3 mois, c’est parfait ! Pour connaître tes heures de formation tu peux te rendre sur ce site et te créer un compte 😉
    Tu peux également faire appel à un organisme (comme le CPF), pour financer ton projet.

 

  • Faire des listes : une liste de toutes les choses que tu aimes faire (mets tout ce qui te passes par la tête : la danse, bouquiner près de la fenêtre en buvant un thé, être à l’ordinateur, chiner dans les brocantes, traîner sur les forums, jouer à des jeux de société, tout, tout, TOUT !) ; une liste de toutes les choses que tu as faites jusqu’à maintenant (les stages, les études, les petits boulots, les associations dans lesquelles tu t’es engagé, les activités, etc…) ; tes qualités/compétences (logiciels maîtrisés, les langues, la cuisine, le bricolage, l’écriture, l’organisation, la patience… tout ce qui fait que tu es toi !) ; une liste de tes rêves (même ceux où tu te dis que «non, ça n’arrivera jamais ! C’est qu’un rêve !», vivre sur une île déserte, être danseuse étoile, voyager dans le temps, inventer un truc complètement fou, peut importe ! C’est qu’un rêve de toute façon 😛 )
    Une fois tout ça mis par écrit, tu te rendras compte qu’en fait tu en as fais des trucs ! Que tu en sais des choses ! Et surtout que des envies, tu en as aussi !
    Parfois on minimise notre petit train de vie et on a l’impression de laisser sa vie nous passer à côté, mais saches que tu as un passé qui te servira forcément à l’avenir alors sers-toi en !

 

  • Pose des questions autour de toi : à ta famille, tes amis, tes collègues de travail. Tu me verrais bosser dans quoi toi ? Si tu devais me décrire à d’autres, tu dirais quoi ? Je voulais faire quoi quand j’étais petite ? Toutes sortes de questions qui pourraient t’éclairer sur comment les gens te voient, car parfois on a beau se connaître mieux que quiconque, les gens nous voient autrement, et ça peut s’avérer plutôt révélateur.

 

  • Se tourner vers son passé : j’ai lu une étude il y a quelques temps sur le fait que lorsque les gens se réorientaient, un pourcentage assez important se tournaient vers le métier qu’ils rêvaient de faire étant petit. Vous allez me dire : «Oui… enfin, dresseuse de crabes, Britney Spears ou coiffeuse pour poney, c’est chelou non ?!» ^^
    Pourtant, les envies de notre enfance ne sont pas à prendre à la légère ! Si étant enfant, sans connaître le monde du travail, avec ta naïveté et tes rêves tu avais un jour décidé que tu voulais être boulanger, palefrenier ou nager dans l’océan avec les poissons, c’est que quelque chose en toi s’est passé, non ?
    Après il ne s’agit peut-être pas de prendre les choses au pied de la lettre mais au moins d’y réfléchir. Toi quand tu étais petit(e) tu voulais être coiffeur/coiffeuse ? Peut être qu’il y a quelque chose à creuser de ce côté là… Coloriste ? Visagiste ? Esthéticienne ? Barbier ? Formateur ? Professeur ? Coiffeur studio ? Cinéma ? Qui sait… Peut-être que tu aurais pu inventer le tie and dye ? 😛

 

Bref, quelques pistes que toi aussi te peux tester pour t’aider à y voir plus clair et surtout prendre confiance en toi en te disant que, oui ok, pour l’instant tu ne sais pas quoi faire de ta vie mais que tu as acquis des compétences jusque là qui peuvent te servir plus tard. Que tu as peut-être des choses à creuser pour comprendre ce que tu aimes faire dans la vie, et que surtout, tu as le temps ! Il n’y a rien de pire pour se bloquer que d’y penser sans arrêt en se comparant aux autres.

On se retrouve tantôt !
Bisou – caresse
template-sticker-600x600

 

9 commentaires sur “Je ne sais pas quoi faire de ma vie !

  1. Ce sont de super conseils. Personnellement, j’ai trouvé ma voie (ou du moins, je l’ai confirmée) en participant à la Garantie Jeunes. C’est un dispositif mis en place par la mission locale. Ca dure un an (un peu plus si on est sérieux et qu’on a encore besoin d’accompagnement). Pendant 6 semaines, on va tous les jours dans une sorte de classe où on fait des ateliers pour découvrir dans quoi on aimerait travailler (on liste nos qualités, nos compétences justement, nos passions…), on apprend aussi à faire CV, lettres de motivations etc et les conseillers nous encouragent à faire des stages pour découvrir certaines entreprises ou certains types d’emplois.
    Pendant toute l’année, on perçoit en plus une allocation de + de 400€ à condition d’être sérieux (on participe aux 6 semaines tous les jours, on a un certificat médical en cas d’absence et ensuite, pendant toute l’année, on se présente régulièrement pour voir notre conseiller, sauf si on travaille).
    Ce dispositif m’a confirmé, à ce moment, que je voulais travailler avec les enfants. Il m’a encouragé à avoir un rythme sain, à me lever tous les jours et à faire des démarches. J’ai trouvé un premier emploi et 2 complémentaires rapidement.
    Désolée d’avoir tout décrit ici si tu connaissais déjà, si ça peut servir aux personnes qui lisent tes commentaires, ce serait parfait 🙂
    Ah oui et dernière chose : ce dispositif est spécialement conçu pour les jeunes (moins de 25 ans) 🙂
    Ton article m’y a fait penser, en tout cas. Parce que ce sont des ateliers qu’on a pu faire et qui, personnellement, m’ont vraiment aider à prendre confiance en moi et à mieux comprendre ce vers quoi je voulais aller.

    J'aime

    1. Je suis contente que tu aies trouvé ta voie :). Effectivement ce n’est pas mon cas mais je reste encore confiante pour ce que l’avenir a à m’apporter 😉 !

      Je ne connaissais pas bien le système de la mission locale, mais mon petit frère le fait cette année et je lui poserais aussi d’autres questions à ce sujet. Toute méthode est bonne à prendre, il suffit juste de tester celle qui nous fera avancer ! 🙂

      En tout cas je te remercie pour cette nouvelle piste très intéressante et espère que ça donnera également des idées à celles et ceux qui liront ton commentaire 😉

      Merci !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s